Mettez toutes les chances de son côté.

Tout en douceur, l’Ostéopathie canine donne de bons résultats dans de très nombreux cas.

Son bien être est fragile.

Descendant direct du loup, votre chien en a hérité un mode de vie dynamique. Il a besoin (plus ou moins selon la race) de se mouvoir pour être heureux. Malheureusement, même s’il est bien traité, il n’est pas à l’abri d’un problème de santé qui risque de réduire sa mobilité et par conséquent sa qualité de vie.

Certains sont criants, comme une fracture, et nécessitent une prise en charge immédiate, d’autres, au contraire, sont plus sournois : Ils peuvent s’installer progressivement pour effectuer un véritable travail de sape du physique et du mental de votre compagnon. Il peut aussi s’agir des suites d’un traumatisme dont on pense (à tort) qu’il guérira vite et naturellement.

Les 15 signes à surveiller

Les situations propres à rompre l’équilibre corporel de votre chien et à réduire sa mobilité sont variées. Voici une liste non exhaustive de 15 signes alarmants faciles à reconnaitre, et des causes associées. Un peu d’attention au quotidien permettra de les déceler. C’est important pour votre chien.

Les signes

Signes comportementaux
  • Anxiété
  • Plaintes
  • Agressivité
  • Perte d’appétit
  • Manque d’entrain
  • Réaction défensive injustifiée
  • Léchage récurent d’une partie du corps
Signes locomoteurs
  • Raideur
  • Boiteries
  • Postures inhabituelles
  • Dissymétrie
    (postures ou mouvements)
Signes cliniques
  • Bruits articulaires
  • Inflammation locale
  • Dissymétrie musculaire
  • Problème de poil localisé

Les causes

Activités pratiquées
  • Sports intenses
    (agility, ring, etc)
  • Travail
    (chiens de troupeaux, chien sauveteur, chiens de traineau)
  • Chasse
Pathologies
  • Obésité
  • Traumatismes
    (choc, chute, bagarre, accident de la route)
  • Suites d’un évenement marquant
    (mise-bas, adoption, etc …)
L'âge
  • Veillisement articulaire
  • Affaiblissement musculaire
  • Problème de coordination

Mouvement = Bien-être

Un chien équilibré

Le saviez-vous ?

  • 20-25% des chien souffrent d’arthrose.
  • La température normale du chien : 38.5°C.
  • 15 à 20 % des chiens sont en surpoids.
  • En France 25% des foyers ont au – un chien.

Si rien n’est fait …

Certains désordres bénins, s’ils ne sont pas traités assez vite peuvent croitre de façon sousterraine et prendre un jour, brutalement, des proportions considérables. Ce caractère imprévisible peut-être expliqué par les mécanismes de compensation.

Compensation

Au tout début, l’organisme de votre chien met en place une série de mesures destinées à gérer ces désordres (contraction d’un muscle, inhibition d’un certain type de mouvement). L’ensemble de ces mesures s’appelle compensation. Mais à plus long terme, ces dispositions ont leurs limites. Chaque cas possède un seuil de compensation, c’est-à-dire un niveau limite d’adaptation.

La goutte d’eau

Lorsque celui-ci est dépassé, « la goutte d’eau fait déborder le vase », la lésion et la douleur peuvent apparaitre sans cause apparente. Le travail de l’ostéopathe consiste à « vider ce vase » et rééquilibrer l’harmonie du corps, car sans lui, il se peut qu’il déborde, ce qui peut entrainer un certain nombre de conséquences :

Conséquences directes

Physiques
  • Vérouillage articulaire
    (en amont et en aval de l’articulation initialement touchée)
  • Tension musculaire
    (ce qui peut engendrer un développement anormal du muscle ou une fatigue de celui-ci.)
  • Fonte musculaire
    (le blocage d’une ou d’un ensemble d’articulation entrave le bon fonctionnement d’un ou d’un groupe de muscles)
  • Aggravation de l’inflammation
    (Celle-ci pourra gagner en intensité et en étendue.)
Comportementales
  • Trouble de la locomotion
    (disparition de certaines allures, apparition d’autres, non naturelle, comme l’amble par exemple)
  • Problème comportementaux
    (l’animal peut devenir agressif au point d’en devenir dangereux)
  • Perte de performance
    (perte de l’aptitude au travail)
  • Vieillissement articulaire
    (ce qui abouti à l’arthrose à moyen terme)

Conséquences indirectes

Chronicité
On dit d’un trouble qu’il est chronique lorsqu’il s’installe lentement, qu’il dure et n’offre que peu ou pas d’espoir de guérison.
C’est vers ce cas de figure que peuvent évoluer certains troubles, articulaires , par exemple, lorsque l’on ne s’attaque pas à leurs causes.
Effets secondaires des traitements
De l’absence de colaboration entre l’ostéopathe et le vétérinaire peut résulter un recours prolongé à des traitements symptomatiques Qui tente de traiter les conséquences visibles du mal,
et non ses causes.
. Il arrive que ceux-ci soient associés à de sérieux effets secondaires comme c’est le cas pour les anti-inflammatoires dont l’impact sur le système digestif est parfois sévère (ulcère de l’estomac, hémoragie, déséquilibre de la flore intestinale, etc …).

Articles récents

Chien obèse : Aidons-le !

Dans le tapis aquatique, vue de dessus

L’obésité est la pathologie nutritionnelle la plus fréquente dans nos sociétés de consommation …

L’arthrose du chien

Dans le tapis quatique, vue de dessus

Plusiseurs traitements et modes de prise en charge existent (anti-inflammatoires, physiothérapie …

L’Ostéopathie : une solution

Afin de comprendre un peu mieux ce qu’est l’ostéopathie, vous pouvez lire les deux paragraphes ci-dessous qui en donne une présentation locale et globale, dans les deux cas, d’une façon aussi claire et simplifiée que possible.

Réduction du blocage

C’est l’aspect le plus connu du grand public.
Les 15 signes évoqués plus haut ne sont que les moyens d’expression d’un malaise ou d’une douleur. Ceux-ci peuvent être dus à un blocage articulaire. En effet, même si avant la consultation cela échappe au maitre du chien (et au chien lui-même), on découvre fréquemment qu’une limitation de la mobilité est associé au problème ou est à son origine. Ainsi, en levant ce blocage, les structures fonctionnent à nouveau normalement et les symptômes s’atténuent ou disparaissent. Les signes qu’ils engendrent font de même.
NB : L’application des techniques ostéopathiques (mobilisations et les manipulations) se fait uniquement à l’aide des mains.

Ajustement global

Cependant, et cet aspect est souvent ignoré, l’ostéopathe ne se contente pas à agir de façon mécaniste et localisée : Il effectue en réalité un travail général sur le corps de son patient. Un des termes utilisé est « ajustement global. »
Cet ajustement s’applique à toutes les structures musculo-squelettiques, aux enveloppes musculaires et aux organes contenus dans les cavités du corps : abdomen, crâne et thorax. Il consiste en l’application de divers mouvements à la charpente osseuse et en une mobilisation des tissus enveloppant muscles et organes. Il permet de réajuster les tensions de ces structures et de faciliter les échanges des liquides qu’elles contiennent : sang, lymphe, liquide céphalo-rachidien…

Une technique douce et non invasive

Si le succes de l’ostéopathie vient avant tout des résultats qu’elle obtient, l’absence d’effets secondaires sérieux, de toxicité y sont aussi pour quelque chose. Vous savez qu’en amenant votre chien à un ostéopathe, il n’y aura pas de mauvaise surprise. L’animal sortira du cabinet sans traumatisme physique ou psychologique, il n’aura pas de réaction allergique grave. Ce point positif en fait le complément idéal de l’approche vétérinaire classique.

Retrouver l’équilibre

Un chien équilibré

Pour en savoir plus

Voici quelques lien sur l’ostéopathie, humaine ou animale.

Pour découvrir mon travail en image,
Visitez la galerie :

Ostéopathie pour chien

Ostéopathie pour chien

Dans le tapis quatique, bien à l'aise

Pour la rééducation :
Le tapis aquatique

Ultra-sons pour la rééducation du chien

Ultra-sons pour la rééducation du chien

La rééducation :

Le complément indispensable

L’ostéopathie et ses manipulations ne peuvent pas tout régler tout de suite. Certains problèmes, comme la fonte musculaire nécessitent un traitement suivi et des outils et techniques particuliers.

Image Description

Tapis aquatique

Image Description

Ultra-sons

Image Description

Électrothérapie

Image Description

Physio roll

Image Description

Parcours de slalom

Image Description

Montée et descente d’escalier

Image Description

Balance board

Image Description

Saut d’obstacle

Une question ? … Appelez maintenant :

téléphone

Un cas école

Voici la description étape par étape d’un scénario typique dans lequel l’ostéopathe aura joué un rôle prépondérant. Il s’agit du parcours de Toby, un chien d’agility, de l’accident jusqu’à la guérison en passant par les visites chez son vétérinaire et son ostéopathe. Chaque cas est unique mais cet exemple retrace bien les étapes à suivre afin d’optimiser le rétablissement de votre animal.

Cliquez sur les + pour dérouler chaque section :

I) L'accident
  1. Toby rate la réception d’un saut et chute.
  2. Il se relève en couïnant et boite.
  3. Il reprend sa course normalement.
II) Les suites
  1. Toby continue ses activités
  2. Ses performances diminuent.
  3. Boiterie intermitante, une zone chaude entre les deux épaules
III) Consultation vétérinaire
  1. Toby n’est plus en mesure de s’entrainer suite à l’aggravation des symptômes.
  2. Son maitre l’emmène voir le vétérinaire.
  3. Aucune lésion osseuse n’est visible sur les radios.
    Le vétérinaire diagnostique une entorse et préconise un traitement anti-inflammatoire et des séances d’ostéopathie
IV) Consultation chez l'ostéopathe
  1. Bilan lésionel :
    – entorse ancienne de l’épaule gauche
    – amyotrophie de la chaine musculaire
    – contracture en regard des cervicales basses
    – les 3 dernières vertèbres cervicales sont en restriction de mobilité.
    – vérouillage des articulations basses de l’antérieur gauche (coude et carpe)
  2. Traitement par manipulations :
    – relance du mouvement total
    – massage de libération des tensions

( Voir « Écart d’épaule » ci-dessous : )

V) Rééducation au cabinet
  1. Physiothérapie :
    – TENS sur les cervicales à visée antalgique
    (TENS = Stimulation Nerveuse Électrique Transcutanée)
    – NMES sur l’épaule pour un réveil musculaire. (Stimulation Électrique Neuromusculaire)
  2. Hydrothérapie :
    Séances de marche sur le tapis aquatique dans le but de restaurer la symétrie musculaire
VI) Rééducation à la maison
  1. Massage du cou (par son maitre)
  2. Application de chaleur (par pack gel chaud)
  3. Marche en laisse
  4. Reprise progressive de l’entrainement

Quelques exemples en image :

Liste localisée de pathologies usuelles et de leurs traitements

Un squelette de chien, comme le squelette de n’importe quel vertébré, possède une foule de vulrabilités. Voici ce que peuvent entrainer certaines d’entre elles, et les traitements que peut proposer l’ostéopathe canin en ostéopathie puis rééducation.

Slide background

Cervicalgie

- Travail en crânio-sacré
- Suppression des restrictions de mobilité
- Mobilisation généralede rachis cervical

Ostéo

Rééducation

- Application locale de chaleur
- Exercices ludiques pour récupérer
l'amplitude initiale

Slide background

Entorse interphalangienne

- mobilisation globale de l'articulation
- rétablissement de la mobilité de l'articulation touchée
- levée des tensions périphériques

Ostéo

Rééducation

- ultra-sons en immersion
(optimisation de la cicatrisation)
- Physiorolls
( rééducation des appuis et réveil proprioceptif )

Slide background

Ecart d'épaule

- mobilisation globale de l'articulation
- recentrage de l'épaule & libération des compensations

Ostéo

Rééducation

- tapis aquatique : réveil musculaire et proprioceptif
- exercices : passage de bars au sol
(réhabilitation du mouvement)

Slide background

Lombalgie

- mobilisation des étages vertébraux concernés
- relance du Mouvement Respiratoire Primaire

Ostéo

Rééducation

- TENS à visée antalgique
- application locale de chaleur ou de froid